23 sep

Le Château de Quintin partenaire de la licence Pro. « Aménagement du Paysage » Parcours « Infographie Paysagère »

Formation

  • Château de Quintin - Licence professionnelle Aménagement du Paysage

    Premier travail d’étude autour d’un réaménagement d’espace

    Découvrez, à travers cet article, les différentes étapes et le cahier des charges du projet mené en partenariat entre notre licence professionnelle "Aménagement du Paysage" et le Château de Quintin.

     

    Licence professionnelle "Aménagement du Paysage" parcours "Infographie Paysagère" : la pédagogie par projet pour ADN

    Notre licence professionnelle s’articule autour de la pédagogie par projet. Cette pratique permet un apprentissage à travers la réalisation d’une production concrète et s’applique sur l’ensemble des enseignements dispensés notamment dans les matières professionnelles qui représentent plus de la moitié du volume horaire de la formation.

     

    un projet grandeur nature pour nos étudiants

    En ce début d’année, un premier travail d’étude va être réalisé pour le Château de Quintin (22).

    En effet, nos étudiants devront travailler sur le réaménagement d’un champ à côté de l’ancienne tour des archives qui est extérieur au Château en réalisant :

    • Une analyse et un diagnostic du terrain (4 semaines)
    • Des esquisses de l’aménagement (4 semaines)

     

    compréhension de la demande, visite du site et relevés topographiques

    Solange et François De Bagneux, les commanditaires et les propriétaires du Château ont pu, lors d’une visite du site effectuée avec les étudiants, leur présenter le Château et son environnement, son histoire, mais aussi le cahier des charges à respecter.

    Les étudiants étaient accompagnés lors de cette sortie par Monsieur Pierre-Yves Hagneré, Paysagiste Indépendant et Enseignant, et de Monsieur Nicolas Marilier, Responsable Pédagogique de la licence professionnelle.

     

     

    UN CAHIER DES CHARGES A RESPECTER

    Très heureux de débuter ce partenariat avec notre Université et l’école de Saint-Ilan, où se déroule la formation, les commanditaires ont pu exprimer aux étudiants leurs attentes lors de leur venue :

    « Le projet est lié au réaménagement d’un champs, très visible à l’entrée de Quintin, qui se trouve en contrebas des remparts et jouxte la vieille tour d’archive. Malheureusement, cet espace se trouve complément désaffecté et inutilisé aujourd’hui. » nous indique Solange De Bagneux.

    Par ailleurs, les propriétaires viennent d’apprendre que cette tour vient d’être sélectionnée dans le cadre du loto du patrimoine qui, à l’initiative de Stéphane Berne, permet de récolter des fonds pour soutenir les monuments français en difficulté.

    Cette tour, en péril, va donc pouvoir être sauvée grâce à ces financements qui vont permettre d’effectuer les travaux de restauration.

    « Nous sommes d’autant plus heureux de travailler avec vos étudiants, car cette étude d’aménagement du champ va pouvoir donner de la valeur à la tour et inversement. C’est une super opportunité car ces deux projets vont de pair ! », souligne Solange De Bagneux lors de la présentation du projet.

    Monsieur et Madame De Bagneux témoignent sur leurs attentes :

    « Le cahier des charges pour les étudiants n’est pas simple, c’est une sacrée mission ! Le terrain est vaste il fait 2800m2 de surface (30x90m de long).

    Les étudiants de l’UCO Bretagne Nord ont carte blanche : ils peuvent se faire plaisir !

    Cependant, il faut un projet viable économiquement, il faut qu’ils puissent s’autofinancer en quelque sorte car on a déjà deux châteaux assez lourds à gérer et à entretenir. S’il y a besoin de personnels pour entretenir cet espace il faut qu’il y ait des recettes pour contrebalancer ses dépenses.

    Il y a aussi un souci esthétique à respecter car ce champ est situé en bas des remparts qui sont classés monument historique. Il faut donc que le tout s’harmonise, que cela soit cohérent et que le champ mette en valeur ces remparts.

    Il y a aussi différents points de vue depuis la ville et le château qui doivent également pouvoir mettre en valeur ce champs. Que l’on soit depuis la tour des archives ou depuis l’étang de Quintin : il y a des perspectives différentes depuis ce champs qui doivent aussi être prises en compte.

    Il y a plusieurs pistes à explorer : l’élément « eau » peut aussi être intégré, car à l’origine c’était des anciennes douves. Ce lieu peut pourquoi pas avoir un côté ludique car on organise déjà des Murder Party, des chasses au trésor au sein du domaine…

    Lorsque l’on fait visiter le château on est beaucoup dans l’éducation donc un jardin peut aussi être un lieu de transmission, de pédagogie pour le public.

    On leur a transmis quelques pistes dans le cahier des charges mais après on ne veut pas les influencer !

    Il faut qu’ils nous apportent leurs idées : c’est bien d’avoir un point de vue extérieur, un regard neuf et jeune, qui nous donne un nouvel éclairage ! On est très impatient de voir les résultats de ce travail !"

     

    Cette visite du site est une première étape dans le projet que vont devoir mener les étudiants de notre licence professionnelle.

    Ils devront ensuite présenter leurs analyses le 13 octobre et enfin exposer leurs propositions d’aménagement le 2 décembre prochain.

     

    LP "Aménagement du Paysage" parcours "Infographie Paysagère"

  • 1 étudiants
  • 1 % étudiants