22 mar

La Licence Économie-Gestion : une orientation progressive

Formation

  • L'orientation à travers les stages

    L'orientation à travers les stages : le témoignage de Romane Flouriot, étudiante à l'UCO

    Je suis Romane Flouriot, j’ai 20 ans, et j’ai obtenu mon baccalauréat Économique et Social au lycée Auguste Pavie, avant d’arriver à l’UCO Bretagne Nord. J’ai choisi de suivre la licence économie gestion, parcours Administration Économique et Sociale car je souhaitais m’orienter vers une licence très générale et pour deux autres raisons : les petits effectifs et les stages obligatoires au cours de chaque année.

    En dehors des cours, je pratique la danse modern jazz depuis un peu plus de 10 ans et je m’intéresse à l’actualité politique. C’est depuis ma deuxième année de lycée que je suis intéressée par la politique, j’ai d’ailleurs choisi l’option science politique pour mon baccalauréat.

     

    LES STAGES DE LICENCE 1 ET LICENCE 2 ÉCONOMIE GESTION PARCOURS AES

    J’ai réalisé mon stage d’un mois, de première année de licence à la Fondation Bon Sauveur de Bégard, au service des ressources humaines. Les cours de GRH de première année m’avaient beaucoup plu alors je souhaitais découvrir ce domaine en entreprise et comparer mon intérêt entre les ressources humaines et la politique. C’est un stage que j’ai apprécié sans m’imaginer travailler dans ce domaine toute ma vie.

    En deuxième année, je voulais vraiment faire un stage en politique pour voir si la réalité de ce monde me plaisait vraiment. Après des recherches, j’ai eu la chance d’être durant un mois, aux côtés du député Yannick Kerlogot. J’ai ainsi découvert la fonction et le quotidien d’un député mais aussi de ses collaborateurs parlementaires. J’ai adoré ce stage et il m’a permis de savoir que la politique est un domaine qui me plait réellement, dans lequel je souhaiterai exercer plus tard. J’ai acquis de nouvelles connaissances et compétences importantes.

     

    LE STAGE DE LICENCE 3 EN ÉCONOMIE GESTION PARCOURS AES

    Cette année je voulais donc découvrir une nouvelle fonction mais toujours en politique. C’est pour cela que j’ai envoyé ma candidature à Gérard Lahellec qui a accepté de m’accueillir en stage durant deux mois.

    Durant ce stage, j’étais aux côtés des assistants parlementaires de circonscription et du sénateur lorsqu’il était présent. Quand nous allions au Sénat, une autre collaboratrice parlementaire était présente. Ma tutrice au cours de ce stage était Victoria Girondeau, collaboratrice parlementaire en circonscription mais en réalité nous travaillions en équipe avec tous les collaborateurs du sénateur et lui-même. Ils m’ont vraiment accueillie comme si je faisais partie de leur équipe et j’ai eu la chance de réaliser beaucoup de tâches dont est chargé un collaborateur parlementaire. Parmi les missions que j’ai pu réaliser figuraient, la rédaction d’une question écrite au Gouvernement, gestion des réseaux sociaux de Gérard Lahellec, synthèses de propositions ou projets de lois, assister au Sénat à des séances publiques, aux questions d’actualité au Gouvernement, assister aux rendez-vous en circonscription ou en dehors de la circonscription, me rendre à des rassemblements…

    Lorsque le mandat de Gérard Lahellec sera terminé, il pourra être réélu et les collaborateurs parlementaires pourront continuer à travailler avec lui. Sinon, ils pourront à leur tour se présenter, être élus à une autre échelle ou avoir d’autres opportunités dans la fonction publique.

    Comme l’année passée, ce stage m’a beaucoup appris et m’a beaucoup plu. Cela m’a permis de définir mon souhait d’orientation pour la suite de mes études : intégrer un master science politique pour occuper un jour, le poste de collaboratrice parlementaire.

    En savoir plus sur la Licence Économie-Gestion AES

     

     

    Légende photos :

    Romane Flouriot, étudiante à l'UCO Bretagne Nord sur son lieu de stage. 

Contact

Chargée de communication

Chargée de communication

Contactez-nous

  • 1% de réussite
  • 1 étudiants